> Évènements

> A propos de l'auteur

Xabi B.
Xabi B.

Entre un match de rugby de l'Aviron et quelques tapas sur les bords de Nive, Xabi vous glissera surement quelques bonnes adresses à ne pas rater !

Les journées du Chocolat

Choco13_aff120x176

Durant 2 jours – les 10 et 11 mai derniers – Bayonne a mis le chocolat à la Fête !

Les visiteurs ont profité du trempage dans les rues du vieux Bayonne pour déguster les bouchées gourmandes confectionnées par les maîtres artisans.
Des visites guidées de la ville, à travers rues et quais, ont retracé  l’histoire du chocolat à Bayonne. Expositions, conférences, intronisations d’ambassadeurs du chocolat de Bayonne enrichissaient également le programme de ces délicieuses journées.

JournŽes du chocolat.

Historiquement, le chocolat est d’abord un breuvage qui apparaît à Bayonne au début du XVII ° siècle. Son histoire est intimement liée à celle de la communauté juive, qui détient les clés du commerce de la fève de cacao et les secrets de fabrication venant d’Espagne.
D’abord réservé à une élite sociale et cadeau d’excellence offert aux personnalités importantes de passage à Bayonne, le chocolat est peu à peu adopté par l’ensemble de la société bayonnaise et du Labourd. Les enseignes commerciales, fondées sur des dynasties de chocolatiers réputés, se développent au 19e siècle : le chocolat devient bonbon, pâtisserie ou glace. La tradition chocolatière de la ville fonde désormais une identité particulière liant savoir-faire et histoire.

Jean Michel BARATE est le nouveau président de l’Académie du Chocolat qui fête cette année ses 20 ans. Le but de cette « académie » est de défendre la valeur patrimoniale du chocolat qui fut pour Bayonne une activité de premier plan et qui demeure une image historique et gourmande pour la Ville :
« Rappeler ces principes c’est s’inscrire dans la lignée de celles et ceux qui, chassés de leur terre natale par l’Inquisition, vinrent à Bayonne, porteurs d’une spiritualité millénaire, mais aussi des précieuses fèves et mieux encore, des savoir-faire pour les transformer en chocolat, les Juifs portugais, que l’on désigna alors à Bayonne sous le nom de « Nation Portugaise » ou de « Nation Juive ». C’est évoquer aussi les tribulations de ces artisans au cours des deux siècles qui suivirent et leur lutte pour défendre leurs droits. C’est enfin raconter l’histoire des deux rives de l’Adour qui surent se comprendre et se compléter et des communautés qui bâtirent une cité de confluences et de tolérance.

JournŽes du chocolat.
Bayonne s’est vue à juste titre décerner le label de « Ville d’Art et d’Histoire ». Le chocolat a toute sa place dans cette distinction : parce qu’il s’enracine dans les siècles mais qu’il actualise ses saveurs, parce qu’il incarne la transmission des gestes au service d’un plaisir de notre temps.

Tags: , ,